Prestation Validation des Acquis de l’Expérience (V.A.E)

Objectifs d’une V.A.E

La VAE a pour objectifs d’accompagner toute personne dans l’obtention de la totalité ou partie d’un diplôme, d’un titre à finalité professionnelle, ou d’un certificat de qualification répertorié par une branche professionnelle, en faisant valider les acquis de l’expérience professionnelle, bénévole et/ou personnelle. Cette certification qui peut être un diplôme, un titre ou un certificat de qualification professionnelle doit être inscrite au Répertoire national des certifications professionnelles (RNCP).

Nature de l’accompagnement

D’après l’article R. 6423-3 du code du travail relatif au décret N° 2014-1354 du 12/11/2014, l’accompagnement dans le cadre d’une V.A.E comprend :

  • « Un module de base comportant une aide méthodologique à la description de l’expérience, à la formalisation du dossier et une préparation à l’entretien avec le jury ou la mise en situation professionnelle
  • Une assistance à l’orientation et à la recherche de financements pour la prise en charge d’une formation complémentaire aux formations obligatoires ou à un bloc de compétences identifiés par le référentiel de la certification recherchée. »

Publics

La VAE s’adresse à toute personne, quels que soient son âge, sa nationalité, son statut et son niveau de formation, qui justifie d’au moins 1 an d’expérience en rapport direct avec la certification visée.

Nos locaux sont accessibles aux personnes à mobilité́ réduite et lorsque le déplacement est un frein, nous proposons des VAE 100 % distanciel.

Prérequis

Une bonne compréhension et rédaction de la langue française est nécessaire pour expliciter et justifier de l’expérience et des compétences dans le dossier VAE. Dans le cas où le· la bénéficiaire ne maitriserait pas parfaitement la langue française, nous adaptons la méthode d’accompagnement et le déroulement de la prestation.

Délais d’accès 

Dès la prise de contact via le formulaire dédié, nous nous engageons à vous contacter dans un délai de 48h00 pour convenir d’un rendez-vous d’information.

Démarrage de la prestation

La prestation VAE peut démarrer après l’établissement de votre programme personnalisé et l’acceptation du devis et/ou la signature de la convention de formation.

Modalités pédagogiques, outils et accompagnement

Envoll Conseil & Formation propose 3 types de modalités pédagogiques : en présentiel, en distanciel ou en « blended » (alternance de présentiel et distanciel). Ces 3 modalités comprennent des séances rythmées par des entretiens individuels et des temps de travail personnels.

Durée

La prestation de V.A.E dure entre 10 à 40 heures d’accompagnement avec le consultant, en fonction des besoins d’accompagnement du candidat. Les temps de recherches et travail personnels ne sont pas inclus dans la durée totale de l’accompagnement.

Déroulement d’une VAE

Le processus de VAE comporte 2 phases, qui peuvent varier en fonction des besoins :

  • Phase 1 :
  • 1ère étape – Définir votre projet et information concernant l’accès, les contraintes et exigences, faire le choix de se lancer dans une démarche de VAE, qui nécessite un engagement personnel important et de la persévérance
  • 2ème étape – Se renseignerafin de connaitre les diplômes et certifications associés au projet visé
  • 3ème étape – Dépôt du dossier de recevabilité, auprès du ministère certificateur. La recevabilité administrative du dossier n’est en rien liée la décision finale du jury ; il s’agit d’une démarche préalable, permettant d’obtenir l’autorisation du ministère de certification pour engager une démarche de V.A.E.
  • Phase 2 :

Dès réception de la recevabilité de la demande, l’accompagnement VAE peut démarrer.

Votre 1er entretien avec le Conseiller VAE

Au cours du 1er entretien, l’accompagnateur vous présentera son rôle pendant toute la durée de la prestation et il vous aider à :

  • décrire les activités
  • analyser les spécificités des situations de travail rencontrées
  • examiner le travail réel et non le travail prescrit
  • prendre de la distance par rapport à ses différentes expériences
  • structurer et organiser la pensée.
  • 1ère étape – Préparer la validation des acquis: sur la base d’un dossier de validation qui présentera les éléments descriptifs des activités et expériences personnelles et ou professionnelles, les périodes de formations initiales et continues ainsi que les éléments de preuves de l’acquisition des compétences pour l’obtention de la certification professionnelle visée par le candidat. Ces preuves pouvant notamment constituer en une mise en situation professionnelle prévue par le certificateur.
  • 2ème étape – Présenter son dossier de validation devant un jury, qui évalue les compétences acquises par le candidat grâce à son expérience
  • 3ème étape – Entretien Bilan, après le passage devant le jury, en cas de validation partielle, chaque candidat a la possibilité de poursuivre sa démarche avec son accompagnateur. Dans la plupart des cas, le candidat bénéficie, à minima, d’un entretien de suivi VAE souvent prévu au contrat de prestation d’accompagnement initial.

Si le candidat souhaite poursuivre sa démarche, l’accompagnateur doit prendre en compte la volonté du candidat, son statut et les préconisations éventuelles du jury.

Le niveau de prise en charge financière peut conditionner la durée de la prestation d’accompagnement post-jury. La signature d’un nouveau contrat de prestation d’accompagnement est nécessaire pour cadrer le déroulement de cette étape.

  • Cette entretien post-jury peut comprendre les points suivants :
    • Bilan sur le passage devant le jury : les points forts, les points faibles, le ressenti, etc…
    • Point sur la décision et les préconisations du jury
    • Définition d’un plan d’actions
    • Repérage et organisation les démarches nécessaires : par exemple, recherche et prise de contact avec les organismes de formations susceptibles de convenir à l’objectif du candidat

Avant toute décision sur les suites à donner au projet, il est important que l’accompagnateur étudie, avec le candidat, les raisons de son échec partiel ou total :

  • La VAE n’était pas le meilleur moyen et/ou le meilleur moment, pour ce candidat, d’accéder à la certification
  • La certification visée était trop éloignée de son expérience
  • Les compétences n’étaient pas suffisamment explicitées
  • Le candidat a mené la démarche seul ou n’a pas bénéficié d’un accompagnement approprié à ses besoins

En fonction des besoins et de la demande, nous proposons un accompagnement V.A.E avec tout ou partie des services suivants :

  • La préparation à une mise en situation professionnelle
  • La préparation à l’entretien avec le jury
  • Un entretien de suivi proposé dans le cas de validation partielle des compétences reconnues pour la certification. Cet entretien permet au candidat d’identifier les raisons de cette validation partielle et établir un plan d’actions avec l’accompagnateur pour obtenir la certification totale, s’il le souhaite.

Notre équipe de conseillers.ères V.A.E

La référente des prestations RH, Ophélie MANCUSI est Psychologue en titre et enregistrée sur la liste ADELI.

Dans le cadre de ses missions, la Référente des prestations RH, coordonne l’équipe de consultants qui intervient en V.A.E et veille au bon déroulement de ces prestations.

Notre équipe de Conseillers V.A.E est expérimentée et compétente pour vous accompagner dans votre projet d’évolution professionnelle et vous permettre de booster votre carrière.

Les Conseillers V.A.E partagent les valeurs d’éthique et de déontologie relatives à l’activité de V.A.E et vous proposent un accompagnement qui veille au respect de la personne humaine et la confidentialité des échanges.

Conformément à la réglementation, Envoll Conseil & Formation s’assure que les intervenants externes ne sont ni les certificateurs ni les financeurs.

Accompagnement et Assistance pédagogiques et techniques 

L’accompagnement et l’assistance sont assurés par le Conseiller qui fait l’accompagnement V.A.E. Cet accompagnement et cette assistance se font par téléphone ou par email. Les coordonnées du·de la Conseiller·ère sont communiqués au· à la  bénéficiaire au démarrage de la prestation. Le· la Conseiller·ère s’engage à répondre dans un délai de 48 heures. En cas d’impossibilité́ à joindre le· la Conseiller·ère et passé ce délai, le· la bénéficiaire peut joindre le centre de formation Envoll au 04.42.92.29.72.

Engagements Qualité et Evaluation de la satisfaction 

Envoll Conseil & Formation s’assure que le· la Conseiller·ère dispose des compétences nécessaires pour réaliser l’accompagnement en présentiel et à distance.

Envoll Conseil & Formation s’assure également que le futur bénéficiaire puisse être accompagné dans de bonnes conditions. Dans le cadre des prestations à distance, nous veillons à ce que le bénéficiaire dispose des moyens matériels et techniques suffisants lui permettant de réaliser l’accompagnement à la V.A.E .

Tarifs

Le coût d’un accompagnement à la V.A.E varie en fonction du besoin et de sa durée.

Cette prestation est éligible au CPF* (*Compte Personnel de Formation).

Nos tarifs de V.A.E sont également accessibles via le site https://www.moncompteformation.gouv.fr/ ou directement auprès de notre conseillère formation au 04.42.92.29.72. 

Comment financer une V.A.E

Vous êtes salarié

Plusieurs options sont possibles :

1 – La VAE est à l’initiative de votre employeur (avec votre accord)

Votre employeur peut vous proposer de prendre en charge votre démarche de validation des acquis dans le cadre du plan de développement des compétences de votre entreprise.

Ces dépenses couvrent :

  • votre rémunération
  • les frais afférents aux actions permettant de faire valider les acquis de l’expérience, à savoir les frais de procédure et d’accompagnement :
    • les frais de transport, de repas et d’hébergement
    • les frais d’examen du dossier de recevabilité
    • les frais d’accompagnement du candidat
    • les frais occasionnés par les formations obligatoires ou complémentaires recommandées, le cas échéant, au candidat par le ministère ou l’organisme certificateur au terme de l’analyse de la recevabilité de sa demande ;
    • les frais de session d’évaluation organisée par le ministère ou l’organisme certificateur.

Lorsque la VAE est financée par votre employeur dans ce cadre, une convention doit être conclue entre vous, votre employeur, et l’organisme ou chacun des organismes qui intervient en vue de votre validation des acquis de l’expérience.

La signature de la convention tripartite atteste de votre consentement à l’action de VAE.

2 – La demande de VAE relève de votre initiative dans le cadre du congé VAE sur le temps de travail

Vous pouvez suivre l’action d’accompagnement à la VAE en dehors de votre temps de travail. Dans ce cas, votre rémunération n’est pas affectée par le suivi de la formation puisque vous ne vous absentez pas de votre poste de travail. En revanche, pour le temps passé en accompagnement VAE, vous ne percevez aucune indemnisation particulière. Par ailleurs, vous bénéficiez de la législation de la Sécurité sociale relative à la protection sociale (maladies professionnelles et accident du travail).

Depuis le 19 novembre 2019, la demande de financement se fait directement via l’application https://www.moncompteformation.gouv.fr/

Pour vous aider dans votre démarche, téléchargez le modèle de courrier : Demande de mobilisation du CPF par un salarié pour une action d’accompagnement à la VAE

Si vous préférez suivre une action d’accompagnement se déroulant en tout ou partie sur votre temps de travail, vous devez, au préalable, obtenir l’autorisation de votre employeur et lui demander son accord sur le calendrier de l’action que vous avez choisie.

En revanche, il n’est pas possible d’utiliser son CPF pour participer aux épreuves de validation (présentation devant le jury).

Prise en charge financière

La prise en charge financière est assurée par l’OPCO – Opérateur de compétences –  dont relève votre entreprise. En principe, cette prise en charge se fait au coût réel et dans la limite de vos droits acquis.

3 – La demande de VAE relève de votre initiative dans le cadre du congé VAE sur le temps de travail

Les actions d’accompagnement à la VAE sont éligibles au CPF.

Lorsque vous souhaitez entreprendre une démarche de VAE à votre initiative, vous avez droit à un congé pour VAE (CVAE) d’une durée de 24 heures, consécutives ou non. Si votre niveau de qualification est inférieure au niveau 4 (niveau bac) ou si votre emploi est menacé par les évolutions technologiques ou économiques, la durée de votre congé pour VAE peut être augmentée par un accord collectif de travail. Ce congé vous permet de vous absenter sur votre temps de travail, soit pour participer aux épreuves de validation, soit pour bénéficier d’un accompagnement à la préparation de votre validation. Aucune condition d’ancienneté n’est requise que vous soyez en CDD ou en CDI.

Modalités de mise en œuvre

Vous devez faire une demande d’autorisation d’absence à votre employeur en y joignant désormais tout document attestant de la recevabilité de votre candidature. Votre employeur doit vous faire connaître sa réponse par écrit et il a trente jours pour faire connaître sa réponse. Ce délai est décompté en jours calendaires ; l’absence de réponse dans ce délai vaut accord.

Prise en charge des dépenses

L’absence de transmission d’un document attestant de la recevabilité de votre demande de VAE, constitue un motif de refus de prise en charge des frais de procédure et d’accompagnement par l’employeur ou les organismes financeurs. Cette prise en charge peut également être refusée, lorsque les actions de VAE ne se rattachent pas aux priorités de l’employeur ou lorsque ces prises en charge ne peuvent être toutes simultanément satisfaites.

4 – La demande de VAE relève de votre initiative dans le cadre du congé VAE hors temps de travail

Vous pouvez décider de faire une VAE hors de votre temps de travail et donc na pas avoir à demander une autorisation d’absence à votre employeur. Lorsque c’est à titre individuel et à vos frais, une convention est conclue entre vous et les organismes intervenant dans cette procédure. Ce contrat est conforme aux dispositions relatives au contrat de formation.

Si vous mobilisez votre CPF, l’acceptation des conditions générales d’utilisation d de ce compte, sur le site www.moncompteformation.gouv.fr valent convention.

Vous êtes bénéficiaire d’un contrat aidé

1 – Vous êtes bénéficiaire d’un CUI-CAE – Parcours emploi compétences

Vous pouvez dans le cadre de ce type de contrat faire une démarche de validation de vos acquis. Vous devez vous renseigner auprès de votre employeur. Dans la fonction publique territoriale, c’est le CNFPT qui finance la démarche.

2 – Vous êtes bénéficiaire d’un CUI-CIE – Parcours emploi compétences

Vous bénéficiez du cadre de formation commun prévu pour tous les salariés de l’entreprise : plan de développement des compétences ou compte personnel de formation… Adressez-vous à votre employeur pour connaître les financements possibles.

Vous êtes intérimaire

Vous devez faire votre demande auprès de l’OPCO Akto (ex-FAF.TT) qui donne les contacts régionaux pour vous renseigner et faire votre demande de prise en charge.

Consultez la page Akto – réseau FAF-TT

Vous êtes intermittent du spectacle

Vous pouvez bénéficier d’une prise en charge de l’Afdas pour financer votre démarche de VAE.

L’Afdas peut prendre en charge, pour une durée maximale de 24 heures :

  • les frais relatifs à l’examen du dossier de recevabilité
  • les frais relatifs à l’accompagnement pour la préparation de la VAE
  • les frais relatifs au passage devant le jury
  • le salaire brut et les charges patronales (sur demande de l’employeur)
  • les frais d’inscription universitaire.

Consultez le site de l’Afdas : www.afdas.com

Vous êtes travailleur handicapé

Vous pouvez bénéficier de conseils et d’aides financières.

Consulter la page Formation du site de l’Agefiph

Autres sources de financement pour les salariés

Il peut exister des aides régionales au développement de la VAE.

Consultez le site du Carif de votre région

Vous êtes bénévole ou volontaire en Service Civique

Vous devez vous renseigner :

  • soit auprès du responsable ou du service en charge des ressources humaines de l’association, de la fondation, de l’organisation non gouvernementale à but non lucratif ou de l’organisme public où vous effectuez votre mission,
  • soit auprès d’un PRC de votre région qui pourra vous informer des différentes possibilités de financement de votre projet en fonction de votre situation.

Consultez le Centre de conseil sur la validation des acquis de l’expérience (PRC) le plus proche de votre domicile

Vous êtes Agent public

Pour la fonction publique d’État

1 – La VAE est à l’initiative de votre employeur (avec votre accord)

En principe, l’administration ne finance pas les frais inhérents à cette action, notamment le coût de l’accompagnement, les frais d’inscription, etc. sauf si elle consent à les prendre en charge dans le cadre de son plan de formation (cf. point 2). Dans le cas contraire, vous devez conclure une convention avec l’organisme ou avec chacun des organismes intervenant en vue de la validation des acquis de l’expérience.

Vous pouvez néanmoins, bénéficier du congé pour VAE, éventuellement fractionnable, qui ne peut excéder annuellement et par validation, vingt-quatre heures de temps de service au cours desquelles votre rémunération est maintenue. Pour compléter la préparation de votre VAE, vous pouvez également utiliser votre compte personnel de formation en formulant une demande auprès de votre administration.

Si vous êtes agent non titulaire ou ouvrier de l’Etat, vous bénéficiez des mêmes droits que les agents titulaires.

2 – La demande de VAE est à l’initiative de l’administration avec votre accord

Dans ce cas, les actions sont financées, en tout ou partie, par votre administration, dans le cadre du plan de formation. Elles sont réalisées en application d’une convention conclue entre vous, votre administration et l’organisme ou chacun des organismes qui intervient dans cet objectif.

Ces actions, lorsqu’elles sont financées par l’employeur dans le cadre du plan de formation, sont réalisées en application d’une convention conclue entre :

  • le salarié
  • l’employeur
  • l’organisme ou chacun des organismes qui intervient en vue de la validation des acquis de l’expérience du candidat.

Pour la fonction publique territoriale

Que vous soyez agent titulaire ou non, vous avez droit à un congé VAE de 24 heures, éventuellement fractionnable au cours duquel vous restez rémunéré. Les frais de préparation et de participation à une action de VAE peuvent faire l’objet d’une prise en charge financière par le CNFPT et qui donnera lieu à la conclusion d’une convention entre vous, votre employeur et les organismes intervenants.

Pour la fonction publique hospitalière

Agent titulaire ou non, de la fonction publique hospitalière, vous pouvez bénéficier d’actions de VAE financées par votre établissement dans le cadre du plan de formation.

Les frais liés à la mise en œuvre d’une action de VAE concernent :

  • les frais liés à l’accompagnement et/ou à la présentation devant le jury (examen, droits d’inscription, entretiens individuels ou collectifs…) ;
  • les modules de formation obligatoires pour certains diplômes ;
  • les modules de formation complémentaires en cas de validation partielle.

Dans le cadre d’une demande de congé de VAE, les frais de préparation peuvent être pris en charge partiellement ou totalement par l’ANFH (Association nationale pour la formation permanente du personnel hospitalier). Vous pouvez utiliser vos droits acquis dans le cadre du CPF en complément de votre congé VAE.

Informations pratiques et formulaires de prise en charge sur le site de l’ANFH.

Vous êtes travailleur handicapé dans la fonction publique

Vous pouvez bénéficier de financements complémentaires.

Consulter la page Dispositifs d’aides du FIPHFP

Vous êtes Demandeur d’Emploi

Plusieurs financements sont possibles :

1 – Prise en charge financière de la Région

La plupart des Conseils régionaux participent au financement de l’accompagnement des demandeurs d’emploi (indemnisés ou non) qui souhaitent effectuer une démarche de VAE. Cette participation est souvent appelée « Chéquier VAE », « Pass VAE » ou « Passeport VAE ».

Consultez la page : Trouver un site régional.

2 – Prise en charge financière par Pôle emploi

Si vous remplissez les conditions d’expérience requises en rapport avec la certification visée, lors de l’entretien, votre conseiller peut vous proposer une démarche de VAE ; vous pouvez également en prendre l’initiative. Un formulaire de demande d’aide est proposé par Pôle Emploi ; il est rempli lors de l’ entretien avec votre conseiller. Pôle emploi intervient en complémentarité avec les financeurs régionaux.

Consultez la fiche outil : Formulaire de demande d’aide à la VAE

Dépenses prises en charge

L’aide à la VAE est destinée à couvrir les dépenses relatives :

  • aux frais de dossier de recevabilité de votre demande
  • aux frais d’inscription auprès de l’organisme certificateur
  • aux prestations d’accompagnement pour l’élaboration du dossier de rédaction de l’expérience professionnelle
  • aux actions de validation proprement dites (frais de constitution du jury, de déplacement, de copie, de timbres ainsi que tous les frais liés à la mise en situation professionnelle tels que l’achat ou la location de matériel,
  • aux actions de formation engagées en vue d’obtenir votre certification, en cas de validation partielle de la certification demandée, ainsi que les frais liés à cette formation (transport, repas et hébergement).

L’aide est accordée au regard de la cohérence de la demande de VAE, en tenant compte du projet professionnel du demandeur d’emploi et des offres d’emploi requérant les certifications visées.

Chaque directeur régional de Pôle emploi fixe les barèmes de prise en charge pouvant varier en fonction du niveau de certification visé (en moyenne 640 euros par bénéficiaire). Cette prise en charge est complémentaire au financement accordé par les conseils régionaux ou toute collectivité.

L’accès à un titre professionnel du ministère chargé de l’Emploi est gratuit. Il en est de même pour les diplômes de l’Éducation nationale (niveaux 3 jusqu’à 5 = BAC+2) hormis les frais d’accompagnement. Les frais inhérents à toute autre certification peuvent être pris en charge par les conseils régionaux.

3 – Mobilisation du compte personnel de formation (CPF) pendant une période de chômage

Lorsque vous êtes demandeur d’emploi, votre CPF n’est plus alimenté mais vous pouvez utiliser les droits acquis (somme en euros) durant votre activité pour une prise en charge des frais de la démarche de VAE.

Rendez-vous sur votre compte pour connaître le solde en euros à votre disposition : www.moncompteformation.gouv.fr

Prise en charge financière

Les frais liés à la VAE sont pris en charge par Pôle Emploi, grâce à un financement spécifique, dans la limite des droits acquis figurant sur votre compte CPF. Un financement complémentaire est possible avec une aide individuelle à la formation (AIF).

Si vous ne disposez pas du crédit suffisant sur votre CPF, votre Conseiller en évolution professionnelle vous aidera à trouver les financements nécessaires.

Vous avez signé un contrat de sécurisation professionnelle CSP.

Si vous êtes visé par une procédure de licenciement économique et que vous avez adhéré à un CSP, vous pouvez mobiliser votre CPF pour suivre une action d’accompagnement à la VAE.

Vous êtes non salarié

Si vous êtes travailleur indépendant ou bien travailleur non salarié ressortissant de régimes particuliers tels que les artisans, exploitants agricoles ou exploitants de pêche maritime et de culture marine, vous bénéficiez personnellement d’un droit à la formation, dès lors que vous êtes à jour du versement d’une contribution spécifique destinée au financement des actions de formation professionnelle continue.

Vous pouvez donc bénéficier de toute action de formation entrant dans le champ de la formation professionnelle continue et, par conséquent, des actions liées à la VAE. Pour financer ces frais, vous devez vous adresser au fonds d’assurance formation (FAF) qui gère votre contribution et fixe les priorités, les critères et les conditions de prise en charge des demandes présentées.

  • Si vous êtes commerçant ou travailleur indépendant, vous devez vous adresser à l’Agefice (Association de gestion du financement de la formation des chefs d’entreprise) ;
  • Si vous êtes médecin libéral, vous devez vous adresser au FAF-PM (Fonds d’assurance formation de la profession médicale) ;
  • Si vous êtes membre d’une autre profession libérale, vous devez vous adresser au FIF-PL (Fonds interprofessionnel des professionnels libéraux.
  • Si vous êtes exploitant agricole, vous devez vous adresser au fonds pour la formation des entrepreneurs du vivant (Vivea)
  • Si vous êtes exploitant de la pêche et des cultures marines, les branches professionnelles ont désigné un nouvel opérateur de compétences. Depuis le 1er avril 2019, Ocapiat est habilité à prendre en charge le financement du développement des compétences et de l’alternance. Le site d’Agefos-PME donne toutes les informations nécessaires relatives à la formation professionnelle des professionnels de la branche.
  • Si vous êtes artisan, vous devez vous adresser au Fafsea et à la chambre régionale de métiers dont vous dépendez

Pour votre entourage :

La possibilité de se faire financer les actions liées à la VAE par un FAF, est également étendue à l’entourage proche du non-salarié :

  • Conjoints, collaborateurs ou associés pour les travailleurs indépendants, les membres des professions libérales et des professions non salariées ;
  • Conjoints, collaborateurs ou associés, ainsi qu’aux auxiliaires familiaux pour les artisans ;
  • Conjoints, pacsé, concubins, membres de la famille pour les chefs d’exploitation ou d’entreprise agricole ;
  • Conjoints et pacsés, collaborateurs ou associés pour les chefs d’entreprise de cultures marines, travailleurs indépendants et chefs d’entreprise de moins de 11 salariés de la pêche marine.

Vous êtes réfugié

Quelle que soit votre nationalité, vous pouvez engager une procédure de VAE. En revanche, vous devez disposer d’un titre vous autorisant à séjourner régulièrement sur le territoire français, le temps d’accomplir les démarches de VAE. Vous pouvez bénéficier d’actions d’insertion sociale et professionnelle, y compris une prise en charge financière.

Vous financez votre VAE

Vous pouvez décider de financer vous-même votre démarche de VAE. Il vous est conseillé de signer un contrat avec l’organisme ou avec chacun des organismes intervenant au cours de votre démarche, au sens de l’article L 6353-4 du Code du travail.

Spécificités du financement de l’étape post-jury

La prise en charge financière de cette étape dépend du statut du candidat.

  • Chèque post-VAE : Dans le cas d’une validation partielle prononcée par le jury, certaines régions proposent une aide au regard du procès-verbal du jury et d’un devis (exemples : Région PACA, Région Bourgogne).